Accueil du siteRessources pédagogiquesCollègeQuatrièmeGéographie
     
Géographie localisation :
Asie
Géographie notions :
Développement durable Ressources alimentaires
Ferrero, une firme transnationale. Ferrero (Nutella™), a transnational company
dimanche 16 février 2014
par Sébastien Maraux
popularité : 13%

Le groupe Ferrero est aujourd’hui présent sur les cinq continents que ce soit pour produire son Nutella ou pour produire les divers éléments de sa recette (noisettes, vanilles, huile de palme...).

Cette fiche est constituée de plusieurs documents en anglais dont la lecture et la compréhension sont très abordables pour une classe de 4° LV1.

Une lecture avec les élèves est nécessaire. Un travail sur les quelques mots de vocabulaire inconnus est nécessaire. En amont, une collaboration peut-être menée avec un professeur d’anglais sur le vocabulaire du développement durable.

Les deux premiers documents, issus du site The Atlantic, apportent les informations sur le groupe Ferrero (siège social, localisation des productions et localisation des usines...). Deux autres documents liés à la production de l’huile de palme (20% des ingrédients de la recette) présentent aux élèves un front pionnier en Indonésie et les conséquences environnementales de la déforestation de la forêt équatoriale.

Ferrero


Une correction est menée avec les élèves. A l’issue de cette correction, une distribution de l’organigramme est utile afin de compléter les trois "bulles" constitutives d’une FTN ( Enjeux sociaux, enjeux stratégiques et enjeux spatiaux). Le professeur doit les guider car certains élèves pourront être en difficulté dans le tri des informations.

Ferrero2


Toujours dans cette perspective de mise en place d’un organigramme expliquant les bases du fonctionnement d’une FTN, deux documents décrivent la contestation menée à l’encontre de Ferrero et la réaction du groupe. Ces documents permettent de travailler sur les enjeux environnementaux qui sont incontournables pour un grand groupe comme celui-ci.

Bilan. Après un bref moment, tout à fait légitime, de surprise, les élèves ont joué le jeu. La compréhension a été assez rapide. Le fait d’utiliser des documents en anglais ne les a pas perturbé, bien au contraire. Il y a eu un vrai engouement sur le fait de faire de la géographie en anglais. Le questionnement est en français. Certains élèves ont tenu à faire quelques réponses écrites en anglais. Il s’agit cependant d’une classe de 30 élèves qui a de bons résultats en anglais et en géographie. Le travail se faisait par groupes de deux.

 
Documents joints à cet article :