La carte heuristique comme une carte d’orientation dans l’analyse de la phrase complexe.

mercredi 27 mai 2009
par  Juliette Sorlin
popularité : 15%

Contexte :
L’analyse de la phrase complexe n’est pas chose facile pour des élèves en difficulté. Il me semble que les élèves ne parviennent pas à se repérer parmi la multiplicité de propositions qui s’offre à eux. Conjonctive, subordonnée, relative, principale, sont des mots dépourvus de sens et tout semble se mélanger sans hiérarchie. Les observations des phrases et la trace écrite d’une leçon linéaire ne suffisent pas à donner aux élèves les armes de l’analyse de la phrase complexe. Il fallait trouver un moyen qui permette de rassembler et de hiérarchiser ces notions autour de la phrase complexe.

Classe, effectif :
Une classe de troisième, 24 élèves.

But :
Créer un cours qui permette de clarifier les notions difficiles de la phrase complexe en mettant en place un cheminement de réflexion.

Durée de la mise en œuvre :
Un quart d’heure à chaque séance pendant toute la durée d’une séquence.

Conditions matérielles :
Il faut disposer d’un vidéoprojecteur dans sa salle de cours, car il est utilisé chaque heure. Installer chez soi ou en salle informatique un logiciel de carte heuristique, comme Freemind.
Pour cette proposition d’expérience, j’ai fabriqué la carte heuristique moi-même. Il est pourtant tout à fait envisageable de la faire réaliser par les élèves à la suite de séances d’observation.

Mise en œuvre et activités prévues :
Après avoir abordé dans des séquences différentes, tantôt la proposition subordonnée, tantôt la proposition juxtaposée, j’avais toujours l’impression que ces analyses syntaxiques restaient confuses pour les élèves.
J’ai donc décidé de regrouper toutes ces notions dans une même carte heuristique. J’ai voulu poser les questions essentielles au repérage dans la phrase complexe afin que les élèves puissent avoir un seul et même modèle en tête pour repérer les diverses propositions. Il s’agissait d’éclaircir l’analyse syntaxique pour la présenter comme une suite logique. Il fallait supprimer la possibilité du hasard, l’aléatoire et proposer un schéma de pensée rigoureux sur lequel les élèves peuvent s’appuyer.
Chaque heure de cours, un élève devait présenter l’analyse syntaxique d’une phrase extraite de l’œuvre complète étudiée pendant la séquence. La phrase était écrite dans une page de traitement de texte et l’élève venait présenter son analyse en utilisant un code couleur annoncé pour toute la durée de l’exercice, les verbes en rouge, les conjonctions de coordination en vert et de subordination en jaune …
Grâce à ce travail de repérage, nous avons ainsi pu clairement aborder l’accord des verbes et des participes passés dans la proposition relative lorsque le pronom relatif est sujet ou complément d’objet direct.
L’avantage de cette procédure, c’est qu’une habitude de manipulations s’installe sans pour autant que ces manipulations deviennent une mécanique dénuée de réflexion. À chaque analyse, les élèves pouvaient se repérer avec la carte heuristique et l’utiliser dans des situations variées. Chaque réponse pouvait être explicitée et justifiée avec la carte à l’appui. Des élèves, généralement muets, se sont mis à poser des questions et à se prendre à ce jeu de repérage, d’orientation.

Pourquoi utiliser les TICE dans ce cas ?
L’utilisation des TICE est ici un atout majeur.

- La carte heuristique permet de fabriquer un schéma que les élèves assimilent mieux, indéniablement, qu’un cours linéaire. Elle donne la possibilité, aux élèves les plus faibles, de suivre le cheminement de leur pensée avec leur doigt sur la carte heuristique qui donne clairement les questions à se poser. Lorsque l’élève devient suffisamment autonome, il laisse la carte dans le classeur, rassuré de connaître une méthode claire et rationnelle qui l’amènera à la réponse.

- Le vidéoprojecteur est un outil qui s’est avéré tout à fait indispensable pour revenir à des exemples d’analyse qui ont eu lieu quelques jours auparavant. Mais aussi et surtout pour la clarté qu’il donne à l’analyse avec les différentes options de couleurs, gras, souligné. Tous les élèves visualisent la même phrase et ses différents composants au même moment sans prendre des notes parfois erronées. L’aspect de clarté est tout à fait essentiel pour des élèves mis en difficulté par l’analyse de la phrase complexe.

Bilan :
Encore une fois, la carte heuristique est un outil primordial pour l’organisation de la pensée. Dans ce cas précis, elle est devenue une carte du chemin de la pensée à l’œuvre, elle est devenue une carte d’orientation. Le traitement de texte, précieux dans de nombreuses situations pédagogiques, est, ici, tout à fait adapté pour garder une trace du travail, pour mettre en valeur les éléments caractéristiques de la phrase complexe.

Juliette Sorlin, professeur au collège des Bruyères, Valentigney.


Statistiques

Dernière mise à jour

samedi 11 octobre 2014

Publication

98 Articles
Aucun album photo
5 Brèves
Aucun site
22 Auteurs

Visites

8 aujourd'hui
58 hier
182252 depuis le début
4 visiteurs actuellement connectés