Vous êtes ici : Accueil du site > Ressources pédagogiques pour l’Histoire des Arts > 3.Collège > Troisième > La propagande américaine et japonaise lors de la guerre du Pacifique pour (...)
Publié : 19 mai 2013

La propagande américaine et japonaise lors de la guerre du Pacifique pour l’épreuve d’Histoire des Arts

L’épreuve d’Histoire des arts du Brevet trouvera dans cet article des pistes et des idées afin d’analyser des affiches de propagande concernant la guerre du Pacifique.

La Seconde guerre mondiale est une période où la propagande s’exprime de manière violente et surtout raciste entre les deux ennemis de ce front du Pacifique.

- La haine contre les Japonais

Après l’attaque du 7 décembre 1941, le peuple Japonais est visé par une propagande très virulente. La "lâcheté" de l’attaque de Pearl Harbor va faciliter le message des services de propagande (militaires, presse...).

Dans cette première affiche, un militaire japonais est représenté en rat hideux. Ce rat, peu ragoutant, semble menacer d’invasion les États-Unis (EUA) après avoir conquit le Pacifique. Cette crainte américaine persistera lors des premières années de la guerre. Un piège à rat lui barre la route. Seul ce piège semble digne pour ce Japonais. Du sang sort de sa bouche. Il est affamé. Sur le piège, il est inscrit "Navy, Army et civilisation". En dessous de ce piège, le slogan est sans nuance "Alaska, piège mortel pour les Japs".

Cette affiche est plutôt simple à étudier mais il y a des sous-entendus qui sont nombreux et des connaissances historiques à maîtriser.

On peut être interpellé par le fait que les Japonais seront souvent grimés en animaux (rats) et prendront des surnoms d’animaux (serpents venimeux). Il y a bel et bien une animalisation de l’ennemi. Ainsi, il y a moins de scrupules à l’éliminer. Sur le front européen, les États-uniens respecteront leurs ennemis allemands. Il n’y aura pas de caricatures racistes. Hitler ou le nazisme seront moqués ou ridiculisés mais le peuple allemand est respecté.

Une première explication à cette différence de traitement peut venir du fait que les EAU accueillent sur leur sol de très nombreux descendants d’immigrants allemands (Ohio, Dakota..). Ceux-ci ont un réel poids politique et économique aux EUA.

De plus, les États-uniens considèrent avec respect les Allemands qui, à leur image, sont de la même sphère de civilisation (européenne et chrétienne).

Par rapport aux Japonais, c’est très différent. Les deux puissances sont en concurrence pour dominer le Pacifique. De plus, à l’époque, très peu de Japonais vivent aux États-Unis ce qui fait qu’ils n’exercent pas la même pression politique que les descendants d’Allemands. Ces mêmes Japonais, de la côte ouest, seront internés dans des camps afin qu’ils ne facilitent pas la progression de l’armée impériale, en cas d’invasion du territoire des EUA. Cette différence de traitement est aussi entretenue suite à l’extrême cruauté des troupes impériales lors de la prise des Philippines. Les soldats états-uniens connaitront la tragique marche de la mort de Bataan (9 avril au 1er mai 1942).

La reconquête du Pacifique sera elle aussi terrible. Les embuscades et les tortures infligées aux Marines par les Japonais seront connues et utilisées par la propagande afin d’asseoir la réputation de cruauté de ces derniers.

Il s’agit bien d’une politique de déshumanisation de l’ennemi. Les Marines mèneront alors une reconquête du Pacifique où les actes de cruautés seront nombreux. On n’hésite pas à utiliser le lance-flammes afin de débusquer le "Japs" terré dans sa caverne ou de son trou. Comme contre les vermines, le feu est "salvateur" et "purificateur". On ne compte plus les Marines portant des colliers confectionnés avec des oreilles ou des phalanges coupées sur des soldats japonais. Certains Marines ont poussé la cruauté plus loin en installant la tête décapitée d’un ennemi à l’avant d’une Jeep.

N’oublions pas le bombardement des villes de bois et de papier (Tokyo) détruites au napalm puis l’utilisation des bombes atomiques sur Hiroshima et Nagasaki. Même si les tapis de bombes ont aussi touchés les villes allemandes (Dresde, Hambourg, Cologne...).

Pour en revenir à l’analyse de notre affiche, le message est simple, "l’Alaska sera le tombeau des Japonais" s’ils osaient y débarquer. Le piège à rat cassera la nuque ou les reins de l’Armée impériale.

-La haine des Occidentaux

Cette affiche est l’une des plus marquantes en ce qui concerne la lutte contre les Occidentaux-Blancs qui colonisent et asservissent l’Asie. La propagande japonaise insiste sur le fait que l’Armée impériale veut libérer les peuples asiatiques de la domination et de la présence blanche (européenne et américaine). Le Japon luttera avec férocité contre les Anglais (Singapour, HK), contre les Néerlandais (Indonésie), contre les États-uniens (Philippines et Iles du Pacifique) et dans une moindre mesure contre la France de Vichy en Indochine.

Le titre de cette affiche est "Rise of Asia". On peut le traduire par "Montée de l’Asie". Un soldat japonais foule du pied des cadavres de soldats (Anglais en bleu, au premier plan) et des drapeau de divers pays (EUA, Pays-Bas, Angleterre). Le soldat semble briser les chaines de la colonisation européenne. On peut le déduire en voyant des lettres de l’alphabet latin voler en éclats. Dans la réalité, les Japonais, suite à la "libération" des divers états asiatiques, se montreront d’une rare brutalité contre les indigènes (Philippines, Birmanie, Chine...). Les ressources de ces pays seront mises à contribution pour l’effort de guerre japonais (pétrole, hévéa, minerai de fer..).

- Diverses affiches exploitables pour l’épreuve d’histoire des Arts

Affiche états-unienne. "Jap’s, les prochains". "Il faut finir le travail"

Affiche états-unienne. "Il faut se venger de Pearl Harbor" .

Affiche japonaise. "Victoire à Pearl Harbor"